Stéphane Guillon

Après une formation de comédien, Stéphane Guillon s’illustre d’abord sur le petit et le grand écran au début des années 90. Enchaînant les seconds rôles, l’artiste va très vite se tourner vers les planches avec plusieurs one-man-shows à succès : “ C’est dur pour tout le monde”, “ Enfin libre”, “Et un, et deux et rien…”,”Petites horreurs entre amis”, “En avant la musique” ou encore “Liberté (très) surveillée” pour lequel il remporte un Globe de Cristal en 2012. La même année, il revient sur scène, mais en tant que comédien cette fois pour la pièce “Inconnu à cette adresse”.

Du côté du cinéma, Il a notamment joué sous la direction d’Anne Fontaine dans “Comment j’ai tué mon père” pour lequel il a reçu le prix du Public au Festival Jean Carmet de Moulins pour son interprétation. Les plus jeunes d’entres-vous l’auront peut-être reconnu dans le rôle du papa décontracté de la petite Sarah dans “Moi, César, 10 ans ½, 1,39m”. Notons également son excellente prestation dans le rôle de Paul pour la comédie fantastique de Vincent Lannoo “Les âmes de papier”. Aux côtés de Julie Gayet et Pierre Richard, c’est un Stéphane Guillon tout en sensibilité que l’on découvre.

Mais s’il y a bien un art dans lequel il expose toutes ses capacités, c’est l’écriture. Stéphane Guillon, c’est avant tout un humour aiguisé et des vérités sans langue de bois. Ainsi, il est notamment connu pour ses chroniques acérées sur France Inter où ses bons mots se mélangent parfois au doux son de la polémique.

Pin It on Pinterest