Edouard Montoute

Il apparaît pour la première fois à l’écran dans « Jean Galmot, aventurier » d’Alain Maline au côté de Christophe Malavoy, Roger Hanin et bien d’autres. Fort de cette première expérience, il jouera ensuite sous la houlette d’Olivier Assayas dans « Paris s’éveille », de Xavier Durringer dans « J’irai au paradis car l’enfer est ici », de Mathieu Kassovitz dans « La Haine » ou encore de Pascal Légitimus dans « Antilles sur seine »

S’il sait faire rire, Edouard Montoute semble porter un certain talent pour des rôles plus pesants et sombres. Ainsi il interprètera le rôle de Racine dans « Femme Fatale » de Brian de Palma ou encore Ray dans « Dédales » de René Manzor. Parfaits exemples de la palette d’émotions offerte par l’acteur. Il est surtout connu auprès du grand public pour son rôle d’architecte malicieux dans « Astérix et Obélix : mission Cléopâtre » d’Alain Chabat ou encore pour son personnage de flic sympathique dans la saga « Taxi ». Plus récemment, il s’est emparé du rôle d’un flic corrompu dans « Night Fare » de Julien Séri.

Edouard Montoute alterne les rôles au cinéma et à la télévision. Jouant ainsi dans la série « Flics », mais aussi dans « Enfermés Dehors » d’Albert Dupontel en 2006, « Première Etoile » de Lucien Jean-Baptiste en 2009 ou encore « Les Petits mouchoirs » de Guillaume Canet en 2010. En 2011, il collaborera avec le réalisateur Lucien Jean-Baptiste pour le film « 30° couleurs ».  Il fut, en 2016, à l’affiche de « Star 80 » de Thomas Langman, « La 2ème étoile » de Lucien Jean Baptiste et « Taxi 5 » de Franck Gastambide.

Pin It on Pinterest